Emission radio RTBF-La Première : Natacha DUROISIN dans « Au bout du jour » (émission présentée par Eddy Caekelberghs).

Natacha Duroisin était dans les studios de la RTBF pour l’enregistrement de l’émission « Au bout du jour » (La Première présentée par Eddy Caekelberghs). Lors de cette émission, la Chargée de cours a présenté l’intérêt des recherches en psychologies pour favoriser les apprentissages scolaires et penser la formation enseignante de demain.

Enseigner et apprendre en période de confinement : conseils aux enseignants et parents

Par Prof. Natacha Duroisin, Docteure en Sciences psychologiques et de l’Education, Spécialité : Psychologie des apprentissages scolaires. Ecole de Formation des Enseignants, Université de Mons.


Depuis le début du confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19, le 13 mars à minuit, il a été décidé de suspendre les cours dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le défi était alors de taille pour celles-ci : trouver des plateformes et outils adéquats pour proposer l’enseignement à distance, établir et maintenir le contact avec les élèves en tenant compte de la « fracture numérique », s’assurer que chacun d’eux, depuis leur domicile, puisse accéder aux contenus des leçons (même s’il ne s’agit pas de dispenser de nouveaux apprentissages) via un ordinateur ou une tablette… Alors que dans certaines situations, il a fallu parer à l’absence de technologie et de connexion, dans d’autres situations, enseignants, parents comme élèves les emploient constamment. Qu’il s’agisse de les utiliser pour rompre l’isolement, pour télétravailler, pour « faire école » ou encore pour s’informer, l’ordinateur, la tablette et le smartphone sont connectés quasi non-stop à l’Internet. Aussi, la télévision et la radio restent plus longtemps allumées qu’à l’accoutumée et les heures passées devant les écrans à discuter avec sa famille, ses ami.e.s, ses professeur.e.s s’additionnent voire se multiplient au fur et à mesure de la poursuite du confinement… La quasi-totalité des opérateurs téléphoniques offrent des appels illimités, des chaines TV et des « data gratuits » supplémentaires tout en augmentant la vitesse Internet. Tout augmente à l’exception de nos capacités humaines et naturelles. En effet, les technologies ne changent pas nos capacités attentionnelles et mémorielles. Attention donc à la surcharge cognitive et attentionnelle ! Voici quelques conseils, destinés aux enseignants et parents, pour lutter contre certaines (mauvaises) habitudes qui ont pu être adoptées dès les premières semaines de confinement…

Retrouvez ici l’ensemble des conseils.

Conférence destinée aux directeurs sur le développement cognitif typique et atypique pour favoriser les apprentissages auprès de tous les élèves (inclusion scolaire)

Le 28 janv. 2020, Natacha Duroisin donnait une conférence pour l’ADESC (Association des Directions de l’Enseignement Secondaire Spécialisé Libre Catholique Francophone) à 230 directeurs, neuropsychologues, ergothérapeutes, enseignants. Cette conférence avait pour objectif de décrire le fonctionnement et le développement cognitifs des élèves présentant ou non un trouble spécifique d’apprentissage.

La présentation est disponible en cliquant sur ce lien.

Participation au 8e congrès du Réseau International Francophone des Établissements de Formation de Formateurs à Oran en Algérie

Du 24 au 25 novembre 2019 s’est déroulé le 8e congrès du RIFEFF – le Réseau International Francophone des Établissements de formation de formateurs – à Oran en Algérie.
Romain BEAUSET (Institut d’Administration Scolaire) et Natacha DUROISIN (Ecole de Formation des Enseignants) y ont tenu deux communications illustrant le travail réalisé en partenariat avec la Haute-École Condorcet dans le cadre des travaux du Pacte. Les communications étaient intitulées “Travail collaboratif entre formateurs d’université et de Haute École – Former les futurs enseignants à et par la recherche” (Duroisin, Beauset, Thonet et Coppée) et “Pratiques d’évaluation des apprentissages en éveil scientifique au préscolaire” (Beauset, Coppée et Duroisin).

Activité scientifique : Participation à l’ADMEE-Europe

En tant que membre du Conseil d’Administration (déléguée belge) de l’Association pour le Développement des Méthodologies d’Évaluation en Éducation (ADMEE) et responsable du Prix ADMEE (prix récompensant des travaux de qualité menés dans le domaine de l’évaluation par des étudiants à la maitrise ou en thèse), Natacha Duroisin s’est rendue au Maroc en janvier dernier. A cette occasion, elle a présenté une communication intitulée « Évaluations des habiletés visuoconstructives auprès d’élèves typiques et dyspraxiques : épreuves neuropsychologiques ou imageries cérébrales ? Quelles pratiques d’évaluation pour quels buts ? ».

Neurosciences : pas de baguette magique !

Les neurosciences ne cessent aujourd’hui d’interpeler, de questionner les férus de pédagogie. Pas simple de s’y retrouver parmi les théories et constats dont regorgent les nombreux ouvrages sur le sujet. De son côté, Natacha DUROISIN, docteure en Sciences psychologiques et de l’éducation à l’Université de Mons, est particulièrement attentive à la manière dont les résultats de recherches menées en laboratoire peuvent être transférés en classe. Loin d’être une évidence, le rappelle-t-elle dans cet article sur le thème des neurosciences.

Retrouvez ici la publication de son entretién dans Entrées libres.

1 2 3