Étude du capital psychologique et de ses impacts sur l’identité professionnelle positive d’enseignants du Québec et de la Fédération Wallonie­Bruxelles pour favoriser leur bienêtre en enseignement

Ce projet de recherche international, mené conjointement par des équipes de chercheurs de de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et l’Université de Mons (équipe CAPTE/UMONS), se focalise sur le bien-être des équipes éducatives afin d’offrir des éléments de réponse à la problématique du changement précoce de carrière des enseignants en Fédération Wallonie-Bruxelles et au Québec.

Réalisé au cours des années scolaires 2021-2022 et 2022-2023, ce projet investigue le champ de la psychologie positive afin de permettre l’automatisation, la conscientisation et le renforcement du potentiel des individus et des groupes sociaux. Pour ce faire, l’équipe de recherche s’attache à documenter et à approfondir les connaissances du phénomène de bien-être ressenti par les enseignants en lien avec le concept de capital psychologique.

Ce projet de recherche se compose de deux volets qui font appel à des méthodologies complémentaires :

– Le premier volet a pour but de dresser un portrait du bien-être des enseignants de Fédération Wallonie-Bruxelles et du Québec. Deux enquêtes quantitatives, sous forme de questionnaires informatisés, sont proposées auprès de 500 enseignants (du préscolaire, du primaire et du secondaire). Ces enquêtes visent à mesurer les dimensions du capital psychologique en lien avec le bien-être.

Pour accéder au premier questionnaire, cliquez ici.

– Le deuxième volet a pour but de comprendre les processus de construction identitaire qui favorisent le bien-être des enseignants. Des entretiens semi-directifs sont réalisés auprès d’une trentaine d’enseignants ayant répondu aux questionnaires précédemment cités.

Le dispositif de recherche fait preuve d’originalité dans la mesure où il cherche à dépasser les constats négatifs documentés traditionnellement dans les sciences de l’éducation. En axant le paradigme du bien-être dans l’enseignement sur les forces et les talents des enseignants, les chercheurs escomptent que cet enrichissement des connaissances orientera l’accompagnement des enseignants, favorisera leur bien-être et, in fine, contribuera à enrayer la problématique du changement précoce de carrière des enseignants.

Ce projet est financé par le Gouvernement du Canada – CRSH.